L’art de créer des liens

Les œuvres de la collection d’art permanente de la Fondation de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal sont fièrement installées sur les murs de l’établissement depuis la fin de l’année 2013. Chaque année, de nouvelles œuvres viennent enrichir la collection, participant ainsi à rendre plus agréable le passage des gens qui fréquentent l’établissement.

Cette belle aventure a débuté grâce à l’initiative d’un médecin de l’Hôpital. Le Dr Jean-Luc Malo, pneumologue et grand amateur d’art, a soigné en 2012 un artiste peintre qui est malheureusement décédé d’un cancer, François-Xavier Marange. L’artiste souhaitait que l’Hôpital puisse bénéficier de la présence permanente d’œuvres d’art, tel que cela se fait dans des hôpitaux d’ici et d’ailleurs. En effet, la présence des tableaux transforme les lieux et devient source d’inspiration et de réconfort.

Le Dr Malo, de concert avecla Fondationde l’Hôpital, a contactéla Fondation de l’Art pour la guérison afin d’initier le projet, qui a vu le jour grâce à la contribution de plusieurs généreux donateurs qui ont accepté de faire don d’une ou plusieurs œuvres d’artistes reconnus. À la mémoire de son ami François-Xavier Marange et de son frère François Blais également soigné à l’Hôpital, le galeriste Simon Blais a été le principal donateur de cette première phase.

Un comité permanent, formé de représentants de l’Hôpital et de sa Fondation, se réunit ponctuellement afin d’étudier les propositions de dons d’œuvres d’art. Un des buts de cette initiative est de regrouper et présenter des œuvres d’artistes québécois reconnus et de s’assurer que les caractéristiques des œuvres présentées répondent aux contraintes inhérentes à un lieu de soin.

Ainsi, d’autres dons se sont ajoutés et des œuvres sont désormais installées sur différents étages des deux principaux pavillons de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, le pavillon principal et le pavillon Albert-Prévost. Notre collection compte actuellement une centaine d’œuvres dont l’accrochage devrait être complété d’ici la fin de l’année.